Revenge

Chateau du clan
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En attendant la mort...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Celeste
Recherché
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 40
Compétence : femme à tout faire
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: En attendant la mort...   Dim 27 Juil - 6:49

Celeste restait patiemment aux côtés de sa soeur ainée sans rien dire, écoutant les différentes réparties. Elle connaissait parfaitement Dreidé, elle n'avait pas envie de faire '' amie-amie '' avec la femme aux cheveux de jais disant s'appeler Anaeli. Celeste pris le temps de l'observer longuement pendant leur discussion, elle avait l'air plutôt gentille d'après elle, bien que ce n'était qu'une première impression. Il fallait dire que tous, pour elle, étaient gentils au premier abord donc cela ne changerait pas du jour au lendemain contrairement à sa soeur ou tous étaient que des '' merdes''.

Elle s'impatientait à les entendre, une voulait ceci, l'autre voulait cela. Elle soupira silencieusement jusqu'à ce que Drei donne finalement son accord. Celeste ne perdit pas une seule seconde de plus, arrachant presque la besace sur l'épaule de sa soeur et entra dans la geôle. L'odeur de la mort y était de plus en plus forte. Elle rodait tout autour d'eux. Un était mort, mais la faucheuse demeurait dans cet antre, attendant de venir prendre un d'entre eux encore. Mais qui ?

Un coup d'oeil en passant devant Ayden, son nouvel employeur de fortune pour soigner la belle en piteuse état. Son état à lui s'était gravement détérioré depuis également. Un si bel homme lorsqu'elle l'avait croisé à l'extérieur des murs, portant lourdement la femme avec un regard glacial. Il avait dû se passer quelque chose de terrible pour les retrouver tous les deux ainsi.

Des scénarios se faufilaient dans sa tête. Peut-être que l'homme, mort, était celui qui s'en avait pris à la femme que Ayden avait chevaleresquement sauvé. Il serait revenu encore les hantés ici et ils s'étaient battus pour l'amour de la femme ou sa survie. Ou encore peut-être que les deux la voulaient pour eux et se la disputaient. Celeste était jeune et innocente, jamais elle n'aurait pu se douter de ce qui était arrivé ici. Et même une fois confirmé, elle ne pourrait le croire, voyant le bon dans chaque personne.
Elle ne savait pas lequel des deux soigner en premier. Les deux semblaient sur le point de rendre l'âme. Elle, lui ? Lui, elle ? Elle ne pourrait peut-être qu'en sauver un seul. Elle devait faire le bon choix. La femme était déjà mal en point au départ, lui l'engageant justement pour la soigner. Si elle le sauvait, il lui en voudrait peut-être d'avoir laissé passer la chance de la sauver '' elle ''. Et la femme avec Drei, voulait qu'on la soigne aussi ! C'était trop de pression sur ses frêles épaules. Elle aurait voulu rentrer encore une fois. Elle serait bien dans sa chambre du bordel, tranquille non ? Pourquoi elles étaient venues ici aussi....

Elle se décide enfin, la femme. Elle n'était pas en bonne condition mais possiblement ''sauvable''. Elle se penche sur son corps nu étendu contre le plancher. Sa peau est recouverte de sang, d'ecchymoses et d'une substance nauséabonde comme des vomissures, possiblement le cas. Elle espère simplement que la femme n'est pas porteuse d'une maladie qu'elle va '' choper '' en la soignant. Elle tâte son pouls qui est régulier bien que très faible tout comme sa respiration cependant avec une variante en sifflement. Elle a des côtes de cassées, c'est assuré. Elle ne pourra pas faire grand chose pour cela, le temps guérira cette blessure malheureusement.

La blondinette prend une des bouteilles d'alcool très fort qu'elles ont prises dans l'infirmerie et en imbibe un linge pour tenter de nettoyer toutes ses plaies. Elle en est tellement couverte qu'elle devrait vider la bouteille complètement sur son corps, perte de temps en moins ! Elle prend grand soin d'elle tout de même et ne force pas la cadence.

Avec une infinie douceur elle asperge ses blessures, enlevant le sang séché un peu partout et surtout aux niveaux de ses poignets et entre ses cuisses, quelques filaments rosées y découlaient. Elle bande ses poignets qui ont été apparemment torturés. Celeste en est horrifiée, des bouts de chairs manquant par endroit. Qu'est ce qui a bien pu arriver à cette femme ? Elle ne pose pas de question pour le moment et continue de l'occulter. Elle en arrive à son visage. Elle prend un nouveau tissu propre et répète l'opération pour son visage. Elle découvre la beauté de cette femme. Son visage est enflé mais, elle avait dû être très belle autrefois. Elle la sent doucement revenir à elle dans des gémissements. Elle rêve peut-être ou elle reprend conscience, bientôt elle devrait immerger de toute façon. Elle ne va pas mourir maintenant bien qu'elle a besoin de beaucoup de repos pour récupérer.

Drei, excuse-moi de te déranger….

Elle parlait toujours avec l’autre femme pour l’instant mais, elle avait besoin d’elle, de elles mêmes….

Tu crois que c’est possible de transporter la femme ailleurs ? Ou de lui trouver une couverture ou quelque chose du genre. On ne peut pas la laisser comme ça sur le plancher, elle va ne pas crever mais, elle doit se reposer. Elle est vraiment pas très forte et son corps est frigorifié….


Comme si la mort la guettait bizarrement. Elle devait mener son propre combat maintenant, Celeste venait de lui donner quelques armes supplémentaires mais, elle seule était maître de son destin. La blondinette veillerait sur elle, si besoin était. C'est tout ce qu'elle pouvait dorénavant faire pour elle. Avec une surveillance accrue, elle vivrait si tel était son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaeli
Traitre
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 33
Objectif : Se surpasser
Compétence : Manipulation
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: En attendant la mort...   Sam 18 Oct - 22:41

L’atmosphère semblait de moins en moins tendue. Et pourtant la méfiance était de mise entre les deux jeunes femmes. Anaeli n’appréciait vraiment pas cet endroit. La raison de sa présence ici lui échappait encore. Elle était venue chercher l’argent. Elle n’y avait trouvée que des morts. Pourquoi rester ici, si son moyen d’entrée était mort lui aussi. Il n’y avait manifestement plus rien à tirer de ce lieu aussi sordide soit il.

Anaeli n’avait pas froid aux yeux, c’était une force comme une faiblesse qui pouvait lui attirer plus d’ennuis qu’il n’en faut. Mais pour l’heure, seul la santé de la jeune femme étendue à terre lui importait. Bien que ses idées vagabondaient déjà à ce qu’elle pourrait dire pour se sortir de cette mascarade.

La plus aînée des deux lui lança un regard glacial tandis que l’autre se hâta de s’occuper de la blessée. Elle en avait rien à foutre. Qu’on l’aime ou qu’on l’aime pas, c’était pareil pour elle. Elle n’avait jamais connu que l’amour de sa mère qui prenait plus du temps à lui enseigner comment apporter argent et gloire qu’à l’embrasser.

Elle en avait plus que marre de ce château ! Que des cadavres et pas l’ombre d’une piécette. Qu’est ce qu’elle pouvait bien foutre ici ?! L’autre, la lâcherait sûrement pas comme ça … Elle voulait des explications, elle allait en avoir. Elle avait pas l’air de rigoler … tous plus pet sec les uns que les autres dans ce château.


Bon, écoute, ma soeur Celeste que tu vois là, va soigner tout ce p'tit monde et même le crétin suspendu puisqu'à ce que j'ai cru comprendre, ce n'est pas le patron de la place mais, il a son mot à dire et moi je veux être payé en partant d'ici. J'ai besoin de lui. Et moi, je suis Dreidé. Maintenant, tu me racontes tout ce que tu sais....

Etre payé, ces deux mots firent tilts à ses oreilles. Voilà une chose intéressante, elles allaient donc être payé et pourquoi pas elle ?! Son sourire ne désemplit pas, et elle reste attentive à chacune des remarques de l’aînée. Elles étaient sœurs, encore une bonne chose pour elle. Et le crétin n’était pas le patron encore mieux !

Elle allait lui répondre quand la soeurette fit une intervention, la belle avait besoin d’être déplacée.


Drei, excuse-moi de te déranger….

Tu crois que c’est possible de transporter la femme ailleurs ? Ou de lui trouver une couverture ou quelque chose du genre. On ne peut pas la laisser comme ça sur le plancher, elle va ne pas crever mais, elle doit se reposer. Elle est vraiment pas très forte et son corps est frigorifié….

Elle écoutait sagement, aussi discrète que possible. La situation allait peut être tourner à son avantage. En attendant fallait aider la belle. Elle avait pas envie d’avoir fait tout ça pour rien au fond. Même si elle obtenait rien de l’endroit en lui-même.

J’pense qu’y a une chambre dans ce château par contre l’autre vaut mieux pas le laisser seul …

Elle l’avait pas venue voir, avant maintenant elle se méfierait dès qu’il bougerait un pouce. Elle serait sur ses gardes. Elle était rancunière et si elle aurait pu le tuer, elle l’aurait fait. Personne n’avait osé l’enfermer. Elle jette alors un regard sur lui. Espérant qu’il se vide de se sang, nue et les mains dans le dos attaché, il était beau comme ça ce porc.

Elle sort de sa tête ses sinistres pensées envers le chien, pour percevoir la réaction de la plus âgée, et ainsi savoir comment allait se dérouler la suite …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
En attendant la mort...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
» Manno Sanon est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revenge :: Sous Sol :: Les gêoles-
Sauter vers: